La Coopérative d’habitation du Chablais, ça fonctionne comment ?

  • Une société coopérative
    C’est d’abord une forme juridique qui, par son organisation et son action, favorise et garantit les intérêts économiques de ses membres. L’entraide mutuelle est donc prioritaire. Pour fonder une société coopérative, il faut au moins 7 membres, des statuts et une inscription au Registre du commerce.
  • Une coopérative d’habitation
    En gardant cette idée d’entraide économique en tête, les coopératives d’habitation, proposent des logements à loyers abordables. Les occupant·e·s de ces logements sont généralement membre de la coopérative et participent donc à la pérennité de celle-ci grâce à une part sociale et une part au logement. Les occupant·e·s ont aussi alors leur mot à dire sur le fonctionnement du logement et des initiatives communes sont souvent mises en place pour rendre la vie quotidienne plus agréable.
  • La Coopérative d’habitation du Chablais
    Nous souhaitons proposer aux membres qui nous rejoignent une grande possibilité d’investissement au sein de la coopérative. Rien n’est obligatoire, sauf les parts sociales, mais tout est bienvenu ! Quelques explications…

En intégrant la Coopérative d’habitation du Chablais comme membre simple, les membres peuvent participer à l’Assemblée GénéraleC’est l’organe suprême de la coopérative et tou·te·s les membres y sont convié·e·s. Les grandes décisions stratégiques doivent être validées lors des assemblées générales, comme la modification des statuts et de la charte, des gros investissements, l’élection des membres du groupe de coordination, etc., ainsi qu’aux différentes commissions et groupes de travail.

En tant que membre habitant·e·s, les membres participent, en plus de cela, à la vie du site occupé. Cette organisation est propre à chaque site de vie et chacun·e y a son mot à dire.

L’implication financière des membres dépend du logement occupé. En revanche, lorsqu’un·e membre quitte la coopérative, sa part sociale et sa part au logement lui sont rendues, comme expliqué dans les statuts.

Vocabulaire utilisé au sein de notre coopérative

Assemblée générale

C’est l’organe suprême de la coopérative et tou·te·s les membres y sont convié·e·s. Les grandes décisions stratégiques doivent être validées lors des assemblées générales, comme la modification des statuts et de la charte, des gros investissements, l’élection des membres du groupe de coordination, etc.

Groupe de coordination

Cet organe correspond à ce qu’on nomme généralement, comité ou conseil d’administration. Chez nous, sa fonction est un peu différente et nous l’avons donc renommé. Les décisions opérationnelles se prendront au sein des différentes commissions et seront uniquement validées par le groupe de coordination, qui coordonne donc simplement le fonctionnement de la coopérative. Le groupe de coordination est composé d’un·e délégué·e de chaque commission, ainsi que d’un·e représentant·e et d’un·e secrétaire.

Commissions

Nous avons 4 commissions au sein de la coopérative qui s’occupent chacune des décisions opérationnelles qui la concerne. Ces commissions peuvent aussi décider de créer des groupes de travail pour mettre sur pied un projet particulier. Tout le monde peut décider d’entrer dans une commission selon son envie et ses disponibilités. Nos commissions sont les suivantes :

  • Administration et finances
  • Cohésion sociale
  • Constructions et aménagements
  • Développement de projet

Groupe de travail
Ce sont des groupes formés par les membres intéressé·e·s à prendre part à la création et à la mise en œuvre d’un projet en particulier. Il peut s’agir de la construction d’un nouveau site, d’un événement ponctuel, d’une réflexion sur une thématique précise, etc.

Représentant·e

Cette fonction est généralement nommée président·e. Son rôle dans notre coopérative n’étant qu’un rôle de représentation qui n’octroie pas d’avantages ni ne donne plus de responsabilité, nous l’avons donc renommée. Cette personne fait partie du groupe de coordination et permet d’avoir un regard en plus sur les décisions validées.

Sites

Lorsque nous parlons de sites, nous parlons des lieux de vies des membres habitant·e·s. Les sites peuvent prendre plusieurs formes et peuvent s’organiser comme bon leur semble en respectant la charte et les statuts de la coopérative. Chaque site doit aussi proposer un·e porte-parole qui sera présent·e aux réunions du groupe de coordination afin de donner son avis sur les décisions à valider.